Le castor est un plongeur hors pair, qui peut rester jusqu’à quinze minutes sous l’eau. Il se sert de sa queue écailleuse comme d’un gouvernail. Ses pattes arrière, qui ressemblent aux pattes palmées d’un canard, lui permettent d’avancer dans l’eau.

Fiche d’identité

Taille

Il mesure de 80 à 95 centimètres (de la tête aux pieds) et la longueur de sa queue est de 20 à 35 centimètres.

Poids

Il peut peser jusqu'à jusqu’à 30 kilos.

Durée de vie

Il peut vivre jusqu’à 20 ans.

Alimentation

Il se nourrit de plantes herbacées, d'écorces d’arbre et de fruits.

Zones d’habitat

Il vit en Europe et en Asie.

Particularités

Le castor modifie son habitat en abattant des arbres et en construisant des barrages. Cette pratique est bénéfique pour de nombreuses espèces animales et végétales qui y vivent.

Menace

Il est menacé par la destruction de son habitat naturel, par les routes, et dans certaines régions on le chasse pour sa fourrure.

Espèces

Les castors sont également présents en Amérique du Nord. Un peu plus gros que son cousin d’Europe qui peuple nos contrées, le castor du Canada utilise souvent des branches pour bâtir de gros châteaux. Le castor d’Europe, lui, creuse sa tanière sur la rive des cours d’eau et en renforce parfois la toiture avec des branches, mais il ne construit que rarement de véritables édifices.

Alimentation

Les castors sont végétariens, c’est-à-dire qu’ils ne mangent que des aliments d’origine végétale. Ils se nourrissent de plantes et d’écorces de bois tendre, comme le saule et le peuplier. N’étant pas de bons grimpeurs, ils abattent les arbres à l’aide de leurs incisives aiguisées pour en récupérer les feuilles. En l’absence d’autre nourriture, par exemple en hiver, ils mangent principalement des écorces. Ils en préparent en automne des réserves qu’ils stockent sous l’eau, près de leur tanière.

Au printemps et en été, les castors mangent des herbes comme le pissenlit ou l’ortie. Si leur territoire se trouve près de champs de maïs ou de céréales, ils s’en nourrissent également. Ils apprécient aussi les pommes ou les poires tombées des arbres.

Les castors qui vivent dans les lacs ou les étangs mangent encore d’autres plantes, comme les nénuphars.

Un castor ronge un jonc.

Mode de vie

Les castors vivent avec le même partenaire toute leur vie. Chaque année, la femelle castor donne naissance à de jeunes qui sont autorisés à vivre avec leurs parents pendant deux ans.Ensuite ils devront chercher leur propre territoire.

Les castors vivent toujours ensemble dans de petites familles. Ils vivent dans des constructions  ou des terrassements qu’ils préparent eux-même. Ils construisent également des barrages qui permettent à l’eau de leur territoire d’être toujours à peu près de la même profondeur.

Deux castors en train de dormir

Progéniture

Les castors s’accouplent entre les mois de janvier et de mars. Après une période de gestation d’environ 3 à 4 mois, la femelle met au monde de 2 à 4 petits. Les jeunes pèsent environ 500 à 700 grammes, ils ont les yeux ouverts et sont capables de nager dès le premier jour.

En tant que mammifères, les castors se nourrissent d’abord exclusivement de lait maternel. Ce n’est que plus tard qu’ils commencent à manger des plantes.

Menace

Autrefois, les castors étaient chassés sans pitié. A tel point qu’ils ont disparu de Suisse il y a 200 ans. Leur épaisse fourrure était très convoitée, de même que leur chair et le castoréum produit par leurs glandes odorantes, car cette huile avait la réputation de guérir toutes sortes de maladies. En raison de son mode de vie et de sa queue recouverte d’écailles, le castor passait pour un animal aquatique. C’est pourquoi, sa viande pouvait être consommée même pendant le carême.

La survie des castors est également menacée par la destruction de leur habitat: l’assèchement de nombreuses zones humides (forêts alluviales, marais, marécages), la transformation de cours d’eau en d’étroits canaux aux berges bétonnées et la construction de centrales hydro-électriques signent souvent l’arrêt de mort des castors.

Que fait
le WWF?

Que fait le WWF?

Il y a 200 ans, le castor avait disparu de Suisse. Vers les années 60, des protecteurs de la nature ont commencé à le réintroduire. Aujourd’hui, il repeuple progressivement un nombre croissant de lieux. Le WWF s’engage pour que les habitats du castor retrouvent leur état naturel. Il n’y a qu’ainsi que ce rongeur peut survivre et se reproduire. Des collaborateurs du WWF ont créé des sentiers dédiés au castor le long de nombreux cours d’eau près desquels il vit. Cet aménagement doit aider à mieux comprendre cet animal craintif. Le WWF assure la formation de protecteurs des castors dont le rôle est de contribuer à résoudre les problèmes de cohabitation entre les humains et les castors (par exemple lorsqu’un barrage de castor entraîne l’inondation d’un champ). Ces observateurs aident également à dénombrer les castors en Suisse.

Et toi, que peux-tu faire?

  • Demande à tes parents de te laisser participer à une excursion sur les traces du castor (dans chaque canton, le Panda Club organise régulièrement des sorties à thèmes durant toute l’année) ou de parcourir avec toi l’un des sentiers pédagogiques qui lui sont consacrés.
  • Fais un exposé dans ton école pour présenter le castor à tes camarades de classe.
  • Organise un stand de vente et verse l’argent récolté au WWF, qui l’utilisera pour soutenir des projets de protection du castor.