Migros
Recommander cette page
L'ours polaire
Une femelle ours polaire et son petit
1.
Comment l’ours polaire se protège-t-il du froid?
C'est juste! C'est son épaisse couche de graisse et son abondante fourrure qui protège l'ours du froid.
Non, ce n'est pas la bonne réponse. C'est bien grâce à son épaisse couche de graisse et son abondante fourrure qu'il se protège du froid.
Un ours polaire sur la glace
2.
Comment se fait-il que les ours polaires ne fassent pas craquer la glace en se déplaçant?
C'est juste! Lorsqu’ils se déplacent, leurs grosses et larges pattes leur permettent de bien répartir leur poids, de sorte qu’ils ne s’enfoncent pas dans la neige et ne risquent pas non plus de percer la glace quand ils s’aventurent sur la banquise.
Non, ce n'est pas la bonne réponse. Lorsqu’ils se déplacent, leurs grosses et larges pattes leur permettent de bien répartir leur poids, de sorte qu’ils ne s’enfoncent pas dans la neige et ne risquent pas non plus de percer la glace quand ils s’aventurent sur la banquise.
Deux ours polaires
3.
Qui enseigne les techniques de la chasse aux oursons?
C'est juste! C'est la mère qui enseigne les techniques de la chasse aux oursons.
Non, ce n'est pas la bonne réponse. C'est la mère qui enseigne les techniques de la chasse aux oursons.
Deux jeunes ours polaire se reposent sur leur mère.
4.
Où vivent les ours polaires?
C'est juste! Ils vivent bien en Arctique, appelé aussi le pôle Nord.
Non, ce n'est pas la bonne réponse. Les ours polaires vivent en Arctique, appelé aussi le pôle Nord.
Un ours polaire dormant dans la neige
5.
Quelle est la principale menace qui pèse sur les ours polaires?
C'est juste! A cause du réchauffement climatique, les hivers polaires deviennent moins longs et la banquise de moins en moins épaisse. Au printemps, la glace fond plus vite qu’autrefois et se reforme plus tard en automne. Il reste donc moins de temps aux ours polaires pour faire le plein de graisse en chassant le phoque sur la banquise. Ils risquent de ne pas survivre aux longs mois d’été.
Non, ce n'est pas la bonne réponse. A cause du réchauffement climatique, les hivers polaires deviennent moins longs et la banquise de moins en moins épaisse. Au printemps, la glace fond plus vite qu’autrefois et se reforme plus tard en automne. Il reste donc moins de temps aux ours polaires pour faire le plein de graisse en chassant le phoque sur la banquise. Ils risquent de ne pas survivre aux longs mois d’été.